Acheter de nouveaux pneus – les marquages ​​sont importants

Auteur: DEUX
Ajoutée: 23-03-2024 12:20 | Mise à jour: 23-03-2024 12:24

Les bons pneus sont ceux qui, grâce à leurs paramètres, permettent une conduite correcte et offrent une distance de freinage raccourcie. Comment connaître de tels produits lors de la planification de son achat ? Quoi éviter ? A quoi faut-il faire attention et que demander aux vendeurs ? Les pneus peuvent nous sauver la vie dans une situation critique sur la route. Bien choisis, des pneus de bonne qualité peuvent raccourcir la distance de freinage même de quelques mètres à plusieurs mètres. Il convient de rappeler la règle des 3P concernant les pneus.

Il y a un conseil pour ceux qui sont économes : les pneus les moins chers devront être remplacés plus souvent, car ils s’useront plus vite. Pire encore, leurs distances de freinage et leur résistance au dérapage ne sont guère meilleures que les modèles de pneus d’il y a plusieurs décennies, souligne l’Association polonaise de l’industrie du pneu.

Comme il l’ajoute, il convient de rappeler aux plus prudents que l’ajout de plusieurs dizaines de zlotys à une meilleure marque coûte moins cher que sa propre contribution à la liquidation des dommages après un accident. Les pneus de fabricants réputés ne sont pas seulement des logos plus célèbres. Ils disposent simplement de toutes les technologies disponibles dans une entreprise donnée pour améliorer l’adhérence, la durabilité et réduire la consommation de carburant.

L’achat d’un nouveau jeu de pneus est une dépense, mais aussi un investissement dans la sécurité. La Highway Safety Administration (NHTSA) des États-Unis estime qu’en moyenne, près de 11 000 accidents de voiture liés aux pneus se produisent chaque année sur les routes américaines, tuant plus de 600 personnes.[1].

– Il vaut la peine d’examiner attentivement l’achat de nouveaux pneus, d’autant plus que non seulement notre sécurité sur la route en dépend, mais aussi combien nous dépensons pour leur fonctionnement. La différence de consommation de carburant entre les pneus de classe « A » les plus efficaces et les pneus de classe « G » les moins efficaces (selon l’efficacité énergétique) peut être d’environ 0,5 l/100 km. Avec les prix élevés actuels du carburant, la différence de prix sur un ensemble de pneus peut être amortie après avoir parcouru plusieurs milliers de kilomètres – affirme Piotr Sarnecki, directeur général de l’Association polonaise de l’industrie du pneu (PZPO).

Les marquages ​​sont importants

Il y a plusieurs facteurs à considérer lors de l’achat d’un nouvel ensemble de pneus. Il est bon de suivre les résultats des tests journalistiques et de comparer les paramètres de types de pneus spécifiques. En plus de la taille, y compris les indices de charge et de vitesse et les données sur les étiquettes, prêtons également attention au freinage sur route sèche et à l’adhérence, à la direction, aux propriétés de conduite et à la consommation de carburant. Pour un groupe croissant de conducteurs parcourant de plus longues distances, le bruit des pneus est également important. Ce paramètre apposé sur l’étiquette du pneu est responsable du confort acoustique sur plusieurs centaines de kilomètres de parcours. Rappelons qu’un pneu meilleur de 3 dB dans notre perception sera presque deux fois plus silencieux.

N’oubliez pas que les tailles de pneus sont adaptées aux exigences des constructeurs automobiles et à leurs paramètres. C’est sur une taille précise et parfois sur des variantes supplémentaires que notre voiture a été homologuée, c’est-à-dire homologuée pour la circulation. La largeur du pneu est mesurée entre ses flancs et est donnée en millimètres, tandis que la hauteur du profil est une valeur en pourcentage exprimant la hauteur du flanc du pneu par rapport à sa largeur. La désignation « R » est de type – radial. Dans la sélection, nous suivons la taille des pneus et leurs indices de charge et de vitesse, qui sont spécifiés dans le manuel de notre voiture – souvent aussi sur l’autocollant sur le pilier central. Cela nous indique exactement quels pneus rechercher.

Une voiture homologuée pour un indice de charge de 100 ne peut pas avoir de pneus avec un indice de 95, par exemple, car ils ne supporteront pas son poids et se désagrégeront pendant la conduite. Il en va de même pour l’indice de vitesse. S’il y a un indice V dans le manuel, nous ne pouvons pas acheter de pneus avec un indice H – car ils ne résisteront pas au fonctionnement.

Il existe également des marquages ​​supplémentaires sur le pneu, y compris le symbole ECE indiquant l’approbation européenne, et dans le cas des variantes hiver ou toutes saisons – le symbole Alpine (pour les pneus avec approbation hivernale) et le numéro DOT, dans lequel le fabricant, le fabricant et la date de production sont codées. Le numéro DOT est utilisé par les fabricants de pneus uniquement pour identifier le modèle, l’usine et le lot de production. La date de production fait partie de ce code.

L’introduction du code a été exigée par le Department of Transportation américain (d’où l’abréviation DOT – Department of Transportation) afin qu’il y ait un marquage permettant d’identifier le pneu pour la réclamation. Par conséquent, donner à la date de production une autre signification ou validité est simplement une erreur – car les pneus ne vieillissent pas lorsqu’ils sont en rayon uniquement pendant le fonctionnement. Et surtout pendant le fonctionnement avec trop peu de pression.

– Une mauvaise décision lors de l’achat de pneus entraîne des coûts supplémentaires résultant de problèmes d’utilisation. Cela s’applique en particulier aux produits de mauvaise qualité de producteurs exotiques qui se battent pour les clients avec le prix, pas la qualité. Dans le même temps, vous ne devez pas avoir peur d’acheter de nouveaux produits, même fabriqués il y a quelques années, car la garantie est valable à partir de la date d’achat et non de production. Des pneus correctement stockés auront les mêmes paramètres qu’en sortie d’usine, affirme Sarnecki.

Pour prouver que des pneus stockés dans un entrepôt pendant plusieurs années ne sont pas pires que des pneus fraîchement produits, TÜV SÜD a effectué des tests comparatifs sur piste. Des pneus du même fabricant, du même modèle et de la même taille, et avec la même composition de composé de bande de roulement ont été testés. Un ensemble produit en 2018, l’autre en 2024 sur la même voiture. Le test a prouvé que des pneus vieux de plusieurs années freinent aussi bien que ceux du dernier lot.

D’ailleurs, pour relever la barre, le pilote de rallye a testé des pneus de 2024 et 2017 également avec la même composition du même constructeur. Le résultat de ces tests a également montré que même un pneu de 3 ans conserve ses performances lorsqu’il est stocké de manière professionnelle. Et seuls ces entrepôts ont des usines de pneus et des grossistes. Il vaut donc la peine d’acheter des pneus auprès d’un canal de vente officiel et fiable – en ligne ou traditionnel. Les tests sont disponibles sur le site Internet de l’Association polonaise de l’industrie du pneumatique : optymajamoc.pl.

Utilisé? Non merci

Cependant, la pire décision est d’acheter des pneus d’occasion. Un tel choix est une loterie et joue avec votre propre santé. On ne sait pas dans quelles conditions le conducteur précédent les a utilisés. Généralement, on les déconseille même à un voisin peu aimable – car on risque un jour de se retrouver sur la ligne de son impact suite à une crevaison de pneu. Les vieux pneus prolongent la distance de freinage et nuisent à la maniabilité de la voiture – ce qui, dans le scénario extrême, peut entraîner un dérapage et un accident. Ces pneus peuvent également présenter des défauts cachés qui ne sont pas visibles à l’œil nu car ils peuvent provenir de véhicules accidentés. Leur structure de carcasse interne qui transmet les forces des pneus peut être endommagée – ce qui signifie en pratique qu’on ne sait pas quand elle peut se déchirer pendant la conduite.

De plus, lors de leur assemblage, il peut s’avérer qu’ils ne veulent pas s’équilibrer, ce qui pendant le trajet se manifestera dans le soi-disant « battement » et usure accélérée des composants de la suspension et de la direction.

– L’achat de pneus usagés est une économie apparente, car personne ne peut nous garantir la sécurité de leur fonctionnement. Les ateliers de vulcanisation ordinaires ne disposent pas d’outils spécialisés pour radiographier minutieusement un tel produit à la recherche d’éventuelles imperfections. À son tour, une usine professionnelle et certifiée ne mettrait jamais un tel pneu sur une jante, car elle assume alors la responsabilité de la santé et de la sécurité du client et des autres usagers de la route. Même les pneus économiques, mais les nouveaux, seront le bon choix – déclare le directeur général de l’Association polonaise de l’industrie du pneu.

Règle 3P

L’achat des bons pneus est l’un des piliers du principe des 3P, c’est-à-dire des pneus décents, un service professionnel, une pression correcte. À cette fin, l’Association polonaise de l’industrie du pneu a mis en place un système d’évaluation des usines de vulcanisation basé sur un audit indépendant de leurs équipements et des qualifications de leur personnel. Les garages qui répondent à des normes élevées détiennent le certificat de pneus PZPO, ce qui signifie en pratique que le remplacement ou la réparation des pneus est associé à une garantie de haute qualité.

3P est également la bonne pression des pneus pendant son fonctionnement. Malheureusement, certains conducteurs l’oublient. Les recherches montrent que 58 % des des conducteurs vérifient trop rarement la pression des pneus[2]. Si nous ne vérifions pas la pression, les pneus nous dureront 3 fois moins. Des pneus sous-gonflés peuvent même doubler la température des couches intérieures – et c’est un moyen facile d’éclater les pneus pendant la conduite. Trop peu d’air signifie que la bande de roulement n’adhère pas correctement à la surface, ce qui se traduit par une distance de freinage plus longue – une perte de 0,5 bar prolonge la distance de freinage jusqu’à 4 mètres.

Une pression insuffisante signifie également une usure plus rapide de la bande de roulement. Dans le cas d’un sous-gonflage de 0,5 bar mentionné, il s’agit d’une résistance au roulement jusqu’à 1/3 et plus, ce qui se traduit également par plus de bruit de 3 dB (en pratique deux fois plus fort). Le manque d’air dans le pneu augmente également le risque de 5 %. consommation de carburant[3].

– La pression des pneus doit être vérifiée au moins une fois par mois, même si nous avons des capteurs de pression. L’essentiel est de le vérifier avant de prendre la route lorsque les pneus sont encore froids. Nous avons alors un résultat fiable. Prenons également soin de gonfler le « stock », qui sait quand nous devrons l’utiliser – conseille Piotr Sarnecki.

#TiresHave Power

Le fait que le pneumatique soit le seul élément de contact du véhicule avec la chaussée rend cet élément d’équipement du véhicule particulièrement important dans le cadre de la sécurité routière. Le contact du pneu avec le sol est de la taille d’une petite tablette. Or, c’est la qualité de ce contact qui détermine la distance de freinage et l’adhérence, et donc notre sécurité.

En choisissant les bons pneus, en confiant leur installation ou leur réparation à des spécialistes et en les entretenant correctement, nous sommes plus sûrs que notre voiture roulera comme nous le souhaitons et s’arrêtera en toute sécurité devant un obstacle.

[1] https://www.nhtsa.gov/es/tires/safety-and-savings-ride-your-tires
[2] Moto Data 2017 – Panel d’automobilistes
[3] ADAC, pneus d’hiver Pro

Retour en haut