Testul anvelopelor de iarnă ADAC 2021

Test pneus hiver ADAC 2024

A l’approche des grands froids, les premiers tests de pneumatiques arrivent, dont le test ADAC. Dans notre article, nous souhaitons vous aider à préparer la saison hivernale en vous présentant le test de pneus hiver 2024 du club automobile allemand ADAC.

Un pneu d’hiver doit fournir une traction adéquate dans la neige, la glace et les conditions humides, tout en consommant le moins de carburant possible. Il y a un certain nombre d’autres défis de pneus dans le test ADAC allemand. Les exemples sont l’aquaplaning, la stabilité et la durabilité.

Tailles de pneus dans le test :

• Test pneu hiver 225/50 R17 (2024)

• Test pneu hiver 195/65 R15 (2024)

• Test pneu hiver 205/55 R16 (2024)

• Test pneu hiver 235/55 R17 (2024)

Une seule photo des essais hivernaux ADAC avec un véhicule Audi prise à Ivalo, en Finlande.

Test pneu hiver 225/50 R17 (2024)

Pendant la saison froide, une adhérence adéquate sur la neige, la glace et les routes mouillées est essentielle – et les pneus d’hiver offrent une solution pour cela à tout moment de la journée. Mais quel est le meilleur des 18 pneus testés ?

La taille testée est 225/50 R17 avec indice de vitesse V (240 km/h). On le retrouve dans des véhicules comme l’Audi A4 ou la BMW 3. Pour le test des pneus hiver 2024, 18 modèles de cette taille ont été testés. La bonne nouvelle est que trois pneus ont reçu une note hautement recommandée, et au milieu du classement, treize pneus continuent de bien performer.

Très équilibré : trois premiers

Dunlop Wintersport 5, Michelin Alpin 6 et Goodyear UltraGrip Performance + sont recommandés sans réserve. Tous les trois délivrent de bons résultats dans tous les principaux critères, ils ont bien performé dans tous les tests, cependant, il convient de mentionner que ce sont des produits à des prix plus élevés.

Dunlop parvient à établir un record dans des conditions enneigées. Le Michelin Alpin 6, en revanche, affiche traditionnellement le moins d’usure. Et Goodyear se situe quelque part au milieu, performant sur tous les types de route, mais n’obtenant les meilleurs résultats dans aucune catégorie. Les trois premiers ont la plus faible consommation de carburant.

La catégorie moyenne est assez large

L’ADAC considère le Krisalp HP comme le leader des pneus « adéquats », le Kleber, issu de la filiale Michelin, dont les caractéristiques de tenue de route sur sol mouillé sont un peu en deçà des meilleures du test.

La note est un peu plus claire pour les quatre pneus suivants. Bridgestone Blizzak LM005 ne fonctionnait correctement que sur la neige. La note globale du Continental WinterContact TS 860 a été éclipsée par ses performances sur routes sèches.

Le Nexen Winguard Sport 2 s’est comporté avec une bonne distance de freinage par temps sec et offre une conduite stable sur les routes verglacées, cependant, le résultat de son usure était moins bon. Dans l’offre actuelle, les produits du fabricant coréen proviennent déjà de l’usine en République tchèque, équipée d’une technologie de pointe.

Test pneu hiver 195/65 R15 (2024)

La taille des pneus neufs pour véhicules ne cesse d’augmenter : la taille de test 195/65 R15 de cette année est la deuxième taille la plus recherchée dans l’indice de vitesse T, du moins dans le segment des pneus hiver. Compatible avec les véhicules de classe moyenne inférieure tels que Opel Astra ou VW Golf.

Fondamentalement, une conclusion positive peut être tirée des tests des 16 modèles, et ils ne sont donc recommandés que sous condition – quatre modèles de pneus ont été notés comme « bons » et onze comme « satisfaisants ».

Important : style de leadership personnel

Cela vaut la peine d’examiner de plus près les pneus de ce point de vue car, selon votre style de conduite individuel, même un candidat satisfaisant (et généralement moins cher !) au test peut s’avérer être recommandé pour un usage personnel. Dans le test ADAC, aucun des participants au test ne montre de faiblesses (sévères) par temps sec ou humide, ils obtiennent donc une bonne note dans ces principaux critères. Seuls deux pneus restent derrière la bonne note dans des conditions de neige. Tous les candidats aux tests ont obtenu de bons résultats en matière de glace et de consommation de carburant.

Remarquable : Si l’on regarde les résultats du test d’usure, on constate que le kilométrage moyen attendu pour l’ensemble du terrain n’est pas particulièrement élevé, environ 27 300 kilomètres. L’autonomie est comprise entre 34 400 (Michelin) et 21 800 kilomètres (Maxxis).

Très équilibré : les quatre leaders

Quatre de ces pneus d’hiver ont reçu la très convoitée cote « bon » de l’ADAC : Dunlop Winter Response 2, Goodyear UltraGrip 9+, Michelin Alpin 6 et Vredestein Wintrac. Ils ont reçu une bonne note car ils ont des résultats équilibrés dans tous les principaux critères.

Dunlop et Goodyear offrent de bonnes performances sur les pistes enneigées, tandis que le Dunlop Winter Response 2 optimise votre consommation de carburant, l’UltraGrip 9+ va un peu plus loin dans les performances sur sol mouillé et verglacé. Michelin Alpin 6 montre traditionnellement une bonne usure. Kumho WP51 est recommandé pour son rapport qualité-prix. Si l’aspect économique et écologique est particulièrement important pour quelqu’un, Vredestein peut être un bon choix : il combine la plus faible consommation de carburant avec une usure réduite.

L’autre moitié des concurrents

Derrière le groupe ci-dessus se trouvent les marques BFGoodrich g-Force Winter2 et Continental WinterContact TS 860, qui n’ont pas atteint la bonne note globale uniquement en raison de lacunes dans un critère. Les deux se comportent bien dans le test d’usure et se comportent bien sur la neige et la glace. Mais sur routes sèches et mouillées, ils se sont comportés à l’opposé : si BFGoodrich domine les routes sèches, ses performances sur sol mouillé ne suffisent plus pour une bonne cote. Le Continental, en revanche, fonctionne mieux sur le mouillé mais sous-performe sur le sec.

Trop d’usure

Quatre pneus ont un point commun : ils se sont tous relativement bien comportés sur les principaux critères de conduite, mais ont été dévalorisés dans le résultat global en raison de performances insatisfaisantes au test d’usure. Le Bridgestone Blizzak LM005 s’est plutôt bien comporté sur route sèche et a obtenu le deuxième meilleur résultat de test sur route mouillée. Mais avec un peu plus d’usure, ses performances sur neige n’auraient plus été suffisantes pour une bonne note globale.

Le Falken Eurowinter HS01 a produit de bons résultats sur les routes sèches, enneigées et verglacées. Il a une bonne consommation de carburant, mais il a été marqué en raison de son élasticité.

Faiblesses en conditions humides

Dans le test ADAC, pour les cinq autres pneus satisfaisants, des faiblesses individuelles dans les caractéristiques de conduite conduisent à une dévaluation de la note globale.

Le Kumho Wintercraft WP51 a reçu une note inférieure sur les routes sèches, vous devez donc vous contenter de la note moyenne. Cependant, il est important de noter que sur les routes enneigées et verglacées, il offre d’excellentes performances et une très bonne économie de carburant. Avec notre recommandation, « la meilleure offre » du point de vue du rapport qualité-prix.

Faiblesses en conditions sèches et humides

Dans l’évaluation globale à ESA-TECAR Supergrip Pro, Sava Eskimo HP2 et Fulda Kristall Control HP 2 ont été relégués en raison de faiblesses dans leurs performances dans des conditions sèches et humides.

Pour les cinq autres marques de pneus, différentes raisons conduisent au résultat du test. Le Firestone Winterhawk 4 a moins bien performé sur les routes sèches, mais a montré des performances moyennes selon tous les autres critères. Dans le cas du Pirelli Winter Sottozero 3 (suivi du Pirelli Winter Cinturato), cette fois les caractéristiques de conduite en conditions sèches et humides, ainsi que sur la glace, sont seulement « adéquates ». Le Toyo Observe S944 s’est comporté légèrement moins bien sur les routes mouillées et enneigées, tout en se comportant bien sur toutes les autres routes. Et le Maxxis Premitra Snow WP6 a moins bien performé sur la neige et la glace.

L’ADAC ne recommande pas deux types basés sur le test, Goodrize Z-507 Zuper Snow et Linglong Green-Max Winter UHP.

Test pneus hiver ADAC 2024

Comme nous en avons l’habitude, le club automobile allemand, qui est le leader d’opinion en Europe, examine les pneus deux fois par an en fonction de leurs propriétés et de leurs performances. Cette fois, les pneus d’hiver ont été testés par des ingénieurs allemands.

L’hiver approche et avec lui les routes deviennent humides, glissantes, enneigées et gelées. Mais quel pneu peut faire le mieux dans de telles conditions météorologiques ? Ceci est testé dans le test de pneus d’hiver ADAC. En même temps, c’est aussi une bonne référence pour ceux qui sont sur le point d’acheter des pneus d’hiver, mais qui sont à court d’idées d’achat, ont du mal à choisir parmi la large gamme de pneus de voiture.

Test pneu hiver ADAC 2024 : test pneu hiver 205/55 R16

Les 15 pneus testés ont obtenu de bons résultats dans la gamme de dimensions 205/55 R16 H (jusqu’à 210 km/h) et ont reçu une évaluation positive. Lors du test, les aspects économiques et de confort ainsi que les propriétés de conduite et de sécurité des pneus ont été évalués. Ainsi, 5 pneus ont reçu un bon résultat, 7 satisfaisants 1 suffisant, cependant, 2 pneus ont dû être dégradés car leur adhérence sur sol mouillé n’a pas non plus atteint le résultat satisfaisant.

Résultats:

– Bridgestone Blizzak LM005-2.0

– Michelin Alpin- 6 2.1

– Sports d’hiver Dunlop 5 – 2.2

– Hankook icept RS2- 2.2

– Maxxis Premitra Snow WP6- 2.4

– Falken Eurowinter HS01 2.9

– Contact d’hiver Continental TS 860 3.0

– Goodyear Ultra Grip 9+ 3.0

– Sava Esquimau HP2 3.1

– Toyo Observer S944 3.2

– Pirelli Cinturato Hiver 3.3

– Giti Gitiwinter W1 3.4

– Semperit Speed ​​Grip 3.7

– King Meiler Winter Tact WT81 5.4

– Tristar Snowpower HP 5.5

Évaluations :

0,6 – 1,5 : très bon

1,6 – 2,5 : bon

2,6 à 3,5 : satisfaisant

3,6 – 4,5 : suffisant

4,6 et moins : Insatisfaisant

Quels pneus ont bien fonctionné ?

Au total, 5 pneus ont obtenu la note « fortement recommandé » lors du test et leurs performances peuvent être qualifiées d’équilibrées.

Bridgestone Blizzak LM005 – Le gros avantage du pneu Bridgestone est qu’il a exceptionnellement bien fonctionné sur les routes sèches et mouillées, mais a également montré le plus d’usure des pneus par rapport aux membres du groupe supérieur.

Michelin Alpin 6 – Le modèle haut de gamme français a obtenu le meilleur résultat au test de kilométrage prévu de 43 000 km. Ainsi, pour ceux qui prévoient de longs trajets, le Michelin Alpin 6 est recommandé, malgré le fait que les performances sur sol sec étaient légèrement inférieures.

Dunlop Winter Sport 5 – Le kilométrage prévu de Dunlop est de 39 500 km, ce qui en fait un finaliste exceptionnellement bon. Il offre une conduite particulièrement agréable sur les routes enneigées et mouillées. En raison du préchauffage des pneus pour le test, le comportement de conduite du pneu est devenu légèrement spongieux.

Hankook i * cept RS2 – Le pneu Hankook a terminé la course comme le concurrent précédent. Il a obtenu les meilleurs résultats sur routes sèches.

Maxxis Premitra Snow WP6 – Le pneu Maxxis a clairement bien performé dans les tests sur route sèche et mouillée, mais n’a obtenu de bonnes notes que dans les tests d’usure et de neige.

Catégorie intermédiaire – comportement plus faible sur routes sèches

Pourquoi la conduite sur des surfaces sèches a-t-elle conduit à des résultats inférieurs ? Il y avait 7 pneus dans ce groupe qui se sont bien comportés dans les tests généraux, mais n’ont pas excellé dans la tenue de route sur sol sec. La voiture d’essai était une GOLF VII GTI, avec tous les pneus fournissant un couple de direction adéquat, mais l’essieu arrière donnait une sensation légèrement tremblante, de sorte que la voiture ne s’alignait pas sur la direction. Cela peut facilement entraîner la perte de contrôle de la voiture par le conducteur. Avec cette voiture, vous devez constamment corriger la direction avec de petits mouvements, et dans certains cas, même l’arrière du véhicule peut se déplacer vers l’extérieur. Cela a le plus marqué les performances des Pirelli Cinturato Winter et Giti GitiWinter W1.

Falken Eurowinter HS01 – les pneus premium sont suivis de près par le pneu Falken dans les tests, en tête de la classe moyenne. Il a battu des marques comme Continental et Goodyear.

Le Continental WinterContact TS 860 obtient le deuxième meilleur résultat du test sur route mouillée.

Toyo Observe S 944 – un modèle de marque fiable qui renforce régulièrement la catégorie moyenne. Il a reçu une bonne note sur tous les critères, ce qui pourrait être le leader dans son domaine, mais les résultats de freinage à sec ont légèrement aggravé son score global.

Goodyear UltraGrip 9+ et Pirelli Cinturato Winter excellent sur les routes mouillées.

Sava Eskimo HP2 et GitiWinter W1 donnent des résultats moyens sur sol mouillé. Alors que le Sava est désavantagé en maniement, le Giti est désavantagé en aquaplaning.

Et qui sont à l’arrière du peloton ?

On peut dire à l’unanimité qu’ils sont en queue de peloton, car ils ont énormément de lacunes.

Semperit Speed-Grip 3 – le pneu perd de sa flexibilité à mesure que la température augmente, il faut donc éviter les manœuvres brusques avec cela, l’arrière du véhicule peut facilement se déplacer vers l’extérieur. Ce pneu est conditionnellement recommandé uniquement en raison de points faibles sur les routes sèches.

King Meiler Winter Tact WT81 – a montré des résultats opposés. Avec un kilométrage estimé à 45 000 km, elle affiche la meilleure résistance à l’usure du test, mais des faiblesses subsistent. Les performances du pneu rechapé sur route mouillée sont particulièrement médiocres, il a également eu la distance de freinage la plus longue du test et sa tenue de route est la pire du test. Ses points faibles apparaissent également sur les routes sèches et, par conséquent, ils ne sont pas recommandés.

Tristar Snowpower HP – une étrange contradiction. La distance d’arrêt la plus courte de la saison est la sienne, mais on ne peut pas en dire autant sur la neige. Ses défauts sont évidents sur les routes mouillées. Il a reçu de mauvaises notes pour l’aquaplaning, la maniabilité et le confort du conducteur.

Retour en haut